Temps de cuisson gigot d'agneau au four

Imprimer cette page
recette facile
temps de préparation Préparation
temps de repos Repos
temps de cuisson Cuisson

Recette

Que ce soit pour Pâques ou lors d’un repas de famille, préparer un gigot d’agneau lorsqu’on n’en a pas l’habitude est toujours un casse tête. On doit s’assurer que la viande soit cuite à coeur, sans pour autant carboniser sans gigot. Et toujours les même question que l’on se pose face à sa agneau avant de l’enfourner : je le cuit nature ? Est ce que je fais des trous pour les gousses d’ail ? A quelle température je l’enfourne…

Désormais, la cuisson de votre gigot sera une réussite si vous suivez ces quelques conseils !

La préparation du gigot

Si vous le souhaitez, vous pouvez faire mariner votre gigot pendant quelques heures (voir une nuit) en le badigeonnant d'huile d'olive et d'aromate (thym, romarin ...). Envelopper ensuite votre gigot dnas du film plastique et réserver-le ainsi au frais, le temps que les saveurs diffusent lentement au coeur de votre viande...

Comme pour les gros morceaux de viande, il faut penser à sortir votre agneau du frigidaire au moins 1 heure avant de le cuire. La raison est simple : il faut que le gigot est le temps de se réchauffer à température ambiante jusqu’au coeur. Pesez votre gigot et notez bien son poids.

Posez-le dans un plat allant au four. Si vous le souhaitez réalisez un petit fond de sauce à base d’eau et de fond de rôti pour aider à obtenir du jus. Nappez votre gigot, à l’aide d’un pinceau, d’huile d’olive (pas la peine de vider la bouteille, l’agneau est une viande grasse) puis, si vous souhaitez le parfumer, ajouter quelques gousse d’ail en chemise (c'est à dire avec la peau) tout autour de votre rôti.

Et c’est là qu’il détail subtile mais hyper important fait son apparition : si vous souhaitez préparer un gigot d'agneau parfumé à l'ail,les gousses d’ail se mettent autour du gigot, pas dedans.

En effet, si vous percez votre viande pour insérer les gousses d’ail, vous créez des ouvertures qui vont permettre au jus de s’écouler lors de la cuisson. Au lieu d’une viande tendre et juteux, votre plat sera sec et dur… Pas terrible, le repas de Pâques risque d'être gaché, ou celui des amis (ou même le votre, ça ne sera toujours pas bon).

Passons à la cuisson du gigot

Le temps de cuisson du gigot d’agneau

La cuisson va se dérouler en deux étapes : saisir, puis mijoter.

Vous allez, dans un premier temps, saisir votre agneau en enfournant le gigot à 240°C pendant 15 minutes en veillant à le retourner sur toutes ses faces.

Le but est de saisir la viande, de créer une croute grillée toute autour de façon à le rendre le plus hermétique possible pour, vous l’avez compris, emprisonner un maximum de jus dans la viande.

A ce stade, la cuisson à proprement parler n’a pas débuter.

Lorsque le gigot est doré sur toutes ses faces, baissez le four à 200°C et laissez le cuire, pour chaque livre : - 12 minutes pour une cuisson rosée, - 15 minutes pour une viande à point, - 18 minutes pour les amateurs d’agneau bien cuit.

Pensez tout de même à retourner au moins une fois votre gigot pour bien harmoniser sa cuisson, sans utiliser de fourchette.

Le repos de la viande

Et comme pour la cuisson du rôti de bœuf, votre gigot a besoin de repos pour laisser le temps au jus de se diffuser et à la température de s’harmoniser.

Recouvrer votre viande de papier alu et laissez le reposer 10 / 15 minutes selon sa taille.

Il n’y a alors plus qu’à le découper et à le servir à votre invités !!

Crédit photo : Iain Cameron