Le barbecue, attention au danger

Le barbecue, attention au danger

Il fait beau, il fait chaud et la saison du barbecue a légitimement repris ses droits au sein de notre alimentation. Que l'on soit carnivore ou végétarien, ce mode de cuisson a su séduire tout le monde. Et pourtant, saviez-vous que votre steak peut se reveler plus nocif qu'une poignée de cigarettes?

Barbecue, attention cuisson méchante

Préparer un barbecue à la maison ou lors d'un pique nique sauvage, est un moment très conviviale : on se retrouve avec une bande de capains pour manger, on boit quelques bières en attendant que la viande cuise... Il s'agit même pour plusieurs pays d'un véritable art de vivre aussi important que nos fromages qui puent et le verre de vin rouge qui l'accompagne.

Mais le barbecue peut également se révéler nocif pour la santé. Je ne parle pas là des risques de brûlure en cas d'utilisation impropre / bête / alcoolisé (rayez la mention inutile) mais bel et bien de son danger pour notre santé en raison de la présence de substances nocives produites lors de la cuisson.

Le feu ça brûûûûle

Et l'eau ça mouille... Je n'apprends à personne qu'un barbecue allumé, qu'il soit électrique ou au gaz, c'est dangereux. A Paris, le barbecue est même interdit, même sur les terrasses. Bon on peut facilement comprendre qu'à Paris, avec ses 21 258 hab./km2, un barbecue qui dégénère a des conséquences bien plus dramatiques que chez moi avec mes 70 hab./km2.
Il n'empêche, évident ou pas, on ne compte plus les accidents et les brûlures liées au barbecue ou feux de camps improvisés. Une petite pensée toute spéciale aux petits malins qui allument leur BBQ à grand renfort d'alcool à brûler. Vous savez ceux qui, la bouteille à la main, envoient un jet directement sur les flammes, pas assez vives à leur goût. Décidément, Darwin est un génie!

Les flammes, c'est le mal

Le barbecue est un outil de cuisson direct. C'est ce qui fait son succès : simplicité et petit goût fumé. Mais cette cuisson directe est la cause de sa dangerosité. En effet, le barbecue dégage des fumées gorgées d'hydrocarbures polycycliques, les HPA .

Mais la fumée n'est pas le seul danger apporté par le barbecue. la combustion incomplète des graisses animales au contact des flammes génère des benzopyrènes réputés cancérigènes. Pour vous donner une idée, un simple steak, mal cuit au barbecue, peut contenir en benzopyrène l'équivalent de 600 cigarettes. Pour moi qui suis entrain d'arrêter de fumer, 30 paquets le steak, ça donne à réfléchir!

Bien cuire au barbecue

Vous l'aurez compris, mal utilisé, le barbecue est hautement cancérigène. Et pourtant, il est tout à fait possible de s'en servir, sans risquer la vie de sa petite famille en respectant quelques règles simples!

En hauteur, tu cuiras

La cuisson à très haute température provoque la création de substances cancérigènes. Placez donc votre grille en hauteur de façon à obtenir une cuisson plus lente des aliments. Cela vous permettra également d'obtenir une cuisson plus homogène!

Les flammes, tu éviteras

Lors de la cuisson des viandes et poissons, la graisse qui goutte sur les braises s'enflamme et les flammes viennent ainsi brûler vos aliments. Ces petits morceaux carbonisés sont hautement cancérigènes. Plusieurs solutions s'offrent à vous :

  • Utilisez des feuilles en papier alu ou des plaques téflon spéciale barbecue pour protéger vos aliments des flammes
  • saupoudrez vos braises de cendres pour limiter le risque d'embrassement
  • Faites cuire les aliments en décalé par rapport aux braises (en fermant une partie du barbecue ou en décalant les braises avec une pince)
  • retirez IM-PÉ-RA-TI-VE-MENT les parties brûlées avant de manger.

 

protéger vos aliments au barbecue

Variez, tu mangeras

La clé de la santé est de manger varié et équilibré. Limitez vous à 2 barbecues par semaines et variez vos plats : magrets de canard, saumon au barbecue, petits légumes grillés ou même des fruits nappés de miel. Bref, soyez imaginatif, faites attention et profitez-en bien!