Comment bien choisir son miel

comment-bien-choisir-son-miel

Lorsque l'on souhaite acheter du miel, on est vite noyé dans la multitude des variétés proposées, que ce soit en grande surface, au marché ou dans les magasins bio. Nous allons voir ensemble comment reconnaître le vrai miel du faux miel puis comment faire le bon choix parmi les miels monofloraux en fonction de ses besoins.

Comment reconnaître le vrai du faux miel ?

Certains miel que l’on peut trouver dans le commerce sont en réalité dilués dans d’autres substances comme le sirop de glucose Cela coûte donc moins cher à produire et la marge s’en trouve considérablement augmentée pour l’industriel. Il existe plusieurs tests pour les reconnaître (la cristallisation à 6 mois / 1 an, le faire chauffer, la trace laissée sur un linge…) mais aucun d’eux n’est possible devant les étals de son supermarché.

Le plus simple, et surtout le plus efficace, consiste à lire les étiquettes. La fleur butinée doit être indiquée (acacia, châtaignier,….). Vous devez éviter les mélange de fleurs (toutes fleurs, miel de printemps) si vous ne pouvez pas identifier clairement un apiculteur sur l’emballage. Évitez enfin les mentions du type “mélange de miels originaires de l’UE et hors UE” qui ne vous permettent aucune traçabilité sur l’origine et le contenu exact de votre pot de miel.

Le miel multifloral

Le miel mille fleurs (ou toutes fleurs) est le miel le plus couramment commercialisé dans les grandes surfaces, il vient généralement de plaine, et se compose d'une multitude de fleurs à la disposition des abeilles comme le trèfle, la luzerne, le colza, les arbres fruitiers … Il n'est donc pas possible d’identifier un type de fleur en particulier que les abeilles auraient butiné. Il existe un deuxième miel multifloral qui est celui des montagnes. il est alors réalisé avec les fleurs sauvages que l'on retrouve en altitude au pied des sapins ou des châtaigniers.

Le miel monofloral

Il s'agit d'un miel provenant d'une seule et unique source. Il peut s'agir d'une fleur, d'une plante aromatique comme le romarin, d'un arbre comme le châtaignier ... Les miels monofloraux sont vendus plus cher que les mille-feuilles car leurs qualités et leur concentration sont nettement supérieures. Cela permet en outre de proposer un miel au parfum plus prononcé et aux vertus plus efficaces . Pour chaque type de miel, je vous donnerai les recommandations d'utilisation en cuisine ainsi que les propriétés “bien-être” que l’on leur attribue. Attention, il ne s’agit que de propriété “bien être”, de recommandations transmises par tradition et ne reposant sur aucune étude scientifique, car le miel n’est pas un médicament et ne doit en aucun cas se substituer à un traitement ou un avis médical. En cas de maladie, de douleur ou même d'inconfort, vous devez consulter votre médecin et non vous reporter aux indications notées ci-après. Le miel ne doit être utilisé que pour alléger un symptôme, après avis médical et vous devez suivre en premier lieu le traitement qui vous aura été prescrit.

Le miel d'acacia

Le miel d'acacia est souvent utilisé en cuisine car son parfum est doux et n'écrase pas les autres saveurs. On s'en sert pour sucrer un thé ou une tisane, pour sucrer un yaourt ou pour réaliser un plat salé caramélisé. Il aurait également la vertu d'être un excellent antitussif lorsque la gorge nous gratte un peu.

Le miel de bruyère

Le miel de bruyère et un miel parfumé que l'on associe généralement au plats salés épicés, qu’ils soient relevés ou non Le miel de bruyère serait conseillé en cas de petites douleurs articulaires.

Le miel de colza

Le miel de colza, tout comme le miel d'acacia, convient très bien aux préparations sucrées. Il est également très utilisé tout seul, à tartiner sur une tranche de bon pain beurré ou non Le colza aurait la vertu d'apaiser les brûlures digestives.

Le miel de lavande

Le miel de lavande fait partie des miel bien parfumés et doux à la fois. Il est donc parfait pour aromatiser une boisson chaude ou pour être tartiné au petit déjeuner. Le miel de lavande aurait la propriété d'aider à lutter contre la fatigue.

Le miel d'oranger

Le miel d'oranger est principalement utilisé pour les gâteaux ou pour sucrer un yaourt. Le miel d'oranger aurait la propriété d'être apaisant. Il serait donc recommandé d’en diluer une cuillerée dans un verre de lait chaud le soir avant d'aller se coucher ou lorsque l'on est un peu stressé ou angoissé.

Le miel de romarin

Le miel de romarin est utilisé pour sucrer une boisson chaude essentiellement mais il peut également être utilisé pour caraméliser des plats salés. Il serait recommandé pour aider les digestion difficile.

Le miel de sapin

Le miel de sapin, comme le miel de bruyère, est doté d’une saveur plutôt forte. Il est donc utilisé en cuisine pour accompagner des plats salés épicés, qu'il soit relevé ou non. Le miel de sapin serait conseillé en cas de maladie orl pour adoucir les maux de gorge et de poumons.

Le miel de thym

Le miel de thym est un miel plutôt fort qui serait utilisé principalement dans la cuisine salée. Vous pouvez vous en servir pour caraméliser une viande ou pour réaliser une sauce sucrée salée ou aigre douce Comme le miel d'oranger, le miel de thym serait propice à la détente et faciliterait l'endormissement.

Le miel de tilleul

Le miel de tilleul est parfait pour sucrer une boisson ou un yaourt. Il fait également partie des miels qui aurait des vertus apaisantes. De ce fait, on s'en sert pour sucrer une infusion le soir avant d'aller se coucher ou un verre de lait chaud

Le miel de trèfle

Le miel de trèfle et un miel naturellement très crémeux. Il est donc recommandé de s'en servir pour le tartiner une tranche de pain, beurrée ou non Comme beaucoup de miel, le miel de trèfle a des vertus apaisantes qui serait recommandé pour les personnes insomniaque ou un peu stressé